3 histoires inspirantes de résilience et de dépassement de soi

Pour nourrir la croyance que tout est possible…

À tout âge
Quel que soit son parcours
Ses conditions physiques
Sa situation financière

  1. Muniba Mazari

Muniba Mazari est pakistanaise, handicapée, dans un fauteuil roulant suite à un accident de voiture, elle raconte son parcours et partage la vision qu’elle a de sa vie dans un magnifique TedX

« … Je peux dire sans aucun doute que je suis limitée par mon corps,
Mais mon esprit est libre.
Mon âme aussi est libre.
Je peux toujours rêver en grand.
Je peux toujours viser haut.
Je peux toujours aspirer à inspirer.
Rien ne pourrait m’arrêter
Ce fauteuil ne devrait pas être la raison ou l’excuse pour ne rien faire de ma vie …
Soyez reconnaissants, joyeux et vivants. Et ne laissez personne nier vos capacités. »
Elle est aujourd’hui artiste peintre, auteure, conférencière, ambassadrice du Pakistan auprès de l’ONU, entre autres…

 

 

  1. Johanna Quaas

Johanna Quaas est allemande, et championne de gymnastique. Elle est arrivée 5ème à 92 ans de la catégorie des plus de 70 ans lors de la dernière Turnfest, compétition de gymnastique ayant lieu tous les 4 ans à Berlin. Née en 1925, elle est la gymnaste la plus âgée inscrite au Guiness Book
Sa spécialité : les barres parallèles, discipline extrêmement exigeante sur le plan de la puissance physique.

Ce qui me bluffe, au-delà de son exploit, que je vous laisse découvrir dans la vidéo qui suit, c’est qu’il y ait suffisamment de personnes pratiquant la gymnastique à ce niveau de compétition pour créer une catégorie spéciale !

Tout est possible, à tout âge. Entrainement et volonté…

 

Ah, oui, j’oubliais, elle a aussi décidé de sauter en parachute de 3 000 m d’altitude pour fêter ses 90 ans, saut dédié à la reine d’Angleterre, Elisabeth II !

Revigorant, ne trouvez-vous pas ?

  1. Omar Sy

Je ne vais pas m’étendre sur la biographie ultra connue d’Omar Sy.
Juste quelques mots, pour rappeler le contexte d’avant sa célébrité et la sortie d’Intouchables et ses près de 20 millions de téléspectateurs.
Omar Sy est français, fils d’un père ouvrier sénégalais d’origine peule et d’une mère d’origine mauritanienne, femme de ménage, au sein d’une fratrie de huit enfants.  Il a grandi à Trappes.

 

Ces témoignages aussi inspirants ne sont pas que des exceptions. Certes, ils ne représentent pas la majorité, loin de là.
Mais j’aurais pu aussi rendre hommage au courage, à la persévérance, aux exploits de :

– Sam Berns, porteur d’une maladie très rare, la progeria, affectant la croissance, le poids (22kg à 17 ans) et des problèmes cardio-vasculaires) qui anime des TedX sur le bonheur

– Philippe Croizon, amputé des quatre membres à la suite d’une électrocution, athlète handisport qui cumule les défis, comme la traversée de la Manche à la nage

– Robert Marchand, établissant des records à vélo à 105 ans (22 547 km en une heure, le 4 janvier 2017 au vélodrome de Saint Quentin en Yvelines)

– Charles Eugster, détenteur du record du 200 m en 55,38 secondes à 95 ans.

– Xavier Malice, ancien SDF, repéré dans la rue, devenu mannequin

– Evan Rachel Wood, actrice, victime de viols et violences conjugales, qui a eu le courage de témoigner devant le congrès américain

… la liste est loin d’être terminée …

Et tous les anonymes, qui à l’échelle de leur vie personnelle ont fait preuve d’une incroyable résilience, pour dépasser les difficultés rencontrées dans leur vie, qu’il s’agisse de surmonter une situation de handicap, les séquelles d’un viol, de violences, d’une pauvreté extrême, le deuil d’un enfant …
Je profite de cette opportunité pour leur rendre hommage.
Qu’ont donc ces personnes en commun ?
De la chance ? on ne peut pas dire cela, n’est-ce pas ?
Leur point commun est qu’ils ne se considèrent pas comme victimes de leur destin ou de leurs conditions difficiles, leur âge, leur origine sociale.
Ils ont décidé de « faire avec », et de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Quand j’ai l’impression (erronée, bien sûr), que tout se ligue contre moi, ou que l’objectif que je me fixe est trop élevé, que je n’y arriverais pas, je regarde l’une de ces vidéos, je réécoute un témoignage, et je repars.

Moi qui aie tant de chance, je leur rends alors grâce de m’avoir aidé à retrouver de la distance face a ce qui me semblait insurmontable, et je continue de poursuivre mes rêves.

 

 

Partage :

Share on facebook
Share on linkedin
Vous pourriez aussi aimer
Partage et Discussion
Young woman enjoying the nature

Rejoignez notre groupe Facebook
pour partager et se retrouver :
cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page