Les neuf lois de l’harmonie – Dr Wayne W. Dyer

Le sous-titre de ce livre est : « la joie, le bonheur et l’équilibre retrouvés ».

C’est un livre court, condensé, où Wayne Dyer résume avec simplicité des enseignements importants : chaque chapitre contient une clé pour retrouver notre équilibre intérieur et notre joie d’être en vie.

Retrouver l’harmonie, à travers ces neuf lois, c’est explorer nos pensées, nos habitudes et comportements et les réajuster vers plus d’alignement entre ceux-ci et ce que nous souhaitions vivre réellement. L’idéal étant de réduire le plus possible les décalages éventuels.

I. Une multitude de forêt sommeille dans les rêves d’un seul gland
Retrouver l’équilibre entre vos rêves et vos habitudes
De ce premier chapitre découle la compréhension et l’application de toutes les lois.
Il nous rappelle la nécessité d’aligner ses pensées et ses émotions, sur ses vrais désirs : si je passe ma journée à ressentir de la frustration et focaliser mes pensées sur mes insatisfactions, je continue à en attirer d’autant plus dans ma vie. Ce sont « les principes intangibles du fonctionnement de l’énergie et de l’univers » : « j’obtiens ce que je pense, que je le veuille ou non. »
Or nous avons naturellement tendance à nous focaliser sur ce que nous n’avons pas, sur la séparation entre notre vie actuelle est ce que nous désirons, nos rêves.
Il s’agit de s’habituer à penser à ce que nous souhaitons et le sentir réalisable, plutôt que « s’appesantir sur la difficulté et l’impossibilité apparente de concrétiser ce désir. ». Cela signifie entretenir la confiance d’être sur le chemin de ses rêves même si la réalité actuelle en semble éloignée. Et entretenir ces pensées de confiance.
« Si vous êtes capable d’en rêver, vous serez capable de le concrétiser ».

II. Ne faites pas de votre vie une course perpétuelle
Retrouver l’équilibre entre votre désir de jouir de la vie et votre besoin d’accomplissement.
Il s’agit d’abord d’apprendre à « être en paix », en cessant de chercher à accélérer la vie, se nourrir du stress et courir après le temps : « Être la paix et l’harmonie que vous désirez. Rien ni personne ne le fera à votre place ». Et prendre le temps d’apprécier la vie « Simplement être », suivant les conseils de son maître Nisargadatta Maharaj.
« Vous n’avez pas tant besoin de changer vos pensées que d’apprendre à être une énergie pacifique qui éclaire le chemin et attire des pensées et des êtres harmonieux et sereins. C’est comme cela que vous deviendrez un être de paix. »

III. Vous ne pouvez pas embrasser votre oreille
Retrouver l’équilibre entre la perception que vous avez de vous-même et l’image que vous projeter dans le monde
Il s’agit de considérer avec honnêteté qui nous sommes, qui nous pensons être, ce qui émane de nous, nos comportements, et comment nous sommes perçus.
Si nous pensons, et souhaitons être « quelqu’un de bien », sommes-nous alignés avec cela ? Et si nous prenons conscience d’un décalage, nous devons être prêts à chercher à nous améliorer vers ce que nous souhaitons réellement être et incarner.

IV. Vos dépendances vous disent : « vous ne serez jamais rassasiés de ce dont vous n’avez pas besoin. »
Retrouver l’équilibre entre ce que vous voulez et votre comportement addictif
Wayne Dyer nous propose de considérer les addictions comme des « faux-pas » : une tentative inadaptée d’accéder au bien-être.
Il conseille ensuite de les « dépasser par l’amour », sans chercher à les combattre par la lutte qui ne ferait que les renforcer. Pour s’en sortir (il a été lui-même sujet à des dépendances), il propose de choisir la voie de l’amour : de soi, de l’objet d’addiction (le haïr contribue à renforcer son attractivité), de son corps. Sans honte, ni culpabilité, en empruntant la voie du pardon et en se centrant sur ce que nous voulons (et non ce dont nous souhaitons nous débarrasser).

V. Vous n’êtes pas ce que vous mangez, vous êtes ce que vous croyez que reflète votre alimentation
Retrouver l’équilibre entre votre désir de vous sentir à l’aise dans votre corps, votre alimentation et votre exercice physique
Pour Wayne Dyer, il est plus important d’observer et de changer les idées que nous avons sur notre alimentation et notre hygiène de vie que le contenu lui-même de nos repas et la quantité d’exercice physique que nous pratiquons.
Il s’agit de commencer par une pensée agréable : « tout ce que je mange me convient, je vais donner l’ordre à mon cerveau et à la chimie de mon corps de transformer tout ce que je mange en santé. » « J’aime mon corps […] il abrite l’être sacré que je suis. » Modifier le regard que nous portons sur notre corps est un préalable à son changement. Développer une « relation amicale, affectueuse et saine » avec son corps et modifier tout comportement d’auto-sabotage. En commençant par s’accepter. Et s’aimer.

VI. Vous ne pouvez pas découvrir la lumière en analysant les ténèbres
Retrouver l’équilibre entre votre désir de prospérité et vos habitudes de pénurie
Si vos pensées et comportements quotidiens sont orientés et focalisés sur ce qui vous manque, sur la pénurie, les lois de l’univers vont accroître dans votre vie les situations de pénurie, de manque De la même façon, dénigrer la richesse et les riches éloigne de votre vie la possibilité d’augmenter vos revenus et sources de prospérité.
L’auteur analyse ainsi les sept « pensées infortunées » qui maintiennent l’état de déséquilibre et éloignent l’abondance. L’auteur les identifie pour éliminer l’impact de ces croyances limitantes qui engendrent un état d’esprit refusant, littéralement, l’abondance dans la vie.
« Vous attirez exactement dans votre vie ce sur quoi vous avez choisi de vous aligner » : cela n’a rien à voir avec la chance, le talent, ou « toute autre raison fallacieuse. »
Il préconise d’apprendre ainsi à cesser de résister, et permettre l’abondance.

VII. Vous ne faites qu’augmenter l’emprise d’un état négatif quand vous le combattez
Retrouver l’équilibre entre votre désir de vivre dans un monde pacifique et les messages sur le mal dont vous ne cessez d’être bombardé
Wayne Dyer nous invite à rompre le cycle de la violence, et à cultiver la paix, en posant des actes concrets. « Ce n’est pas en agissant par la violence que vous romprez le cycle de la violence dans le monde, mais en étant votre propre instrument de paix. » « La haine ne parviendra qu’à développer encore plus ces énergies destructrices »
Il choisit ainsi de centrer son attention et son énergie sur la bonté et la paix :
« À chaque acte malveillant correspondent des millions d’actes de bonté. Je préfère croire que les êtres humains sont fondamentalement bons et, en me tenant à cette théorie, j’aide la conscience de Dieu à s’épanouir. » Nous avons le choix de « voir ce qui fonctionne bien dans le monde plutôt que ce qu’il va mal ». Nous pouvons décider de centrer nos pensées sur un monde de paix plutôt qu’un monde guerrier ».

VIII. L’amour, c’est ce qui reste quand on cesse peu à peu d’être amoureux
Retrouver l’équilibre entre votre désir d’amour et votre sentiment de ne pas être assez aimé
« Être équilibré consiste à recevoir ce avec quoi vous êtes en accord » De nouveau, l’expérience que nous avons de l’amour dans notre vie correspond aux pensées que nous entretenons sur nous, notre capacité à être aimé et sur l’amour en général.
« Si vous avez la sensation d’être floués en amour, c’est que vous avez placés vos pensées et vos comportements au même niveau que le manque d’amour.”
« Le premier pas consiste à mettre un terme à votre quête d’amour. » Parce qu’alors vous pensez à l’amour comme quelque chose d’absent de votre vie, dont vous manquez, dont vous êtes séparés, et vous perpétuez énergétiquement cet état de fait dans votre vie.
Wayne Dyer nous invite ainsi à « devenir l’amour », aimer comme aime le divin. Cela signifie se relier à l’amour divin. Se voir sous un jour aimant, arrêter le mépris et le rejet de soi-même et d’autrui. Pour nous aider, nous pouvons nous focaliser sur notre cœur comme étant le réceptacle de l’amour divin infini et abondant. Et sentir l’amour pouvant se déverser à partir de là.

IX. La Terre est remplie de Ciel
Retrouver l’équilibre entre votre vie spirituelle et votre vie matérielle
Se focaliser sur nos possessions et biens matériels, à tendance à nous couper de la perception du monde spirituel, et de notre reliance à celui-ci. Nous oublions alors que notre « véritable essence est d’ordre spirituel plutôt que physique. » Pour rééquilibrer les perceptions, il suffit de considérer le monde autour de nous du point de vue de l’énergie spirituelle qui l’anime, apprendre à percevoir la réalité au-delà des manifestations physiques. Apprendre à voir la nature, les êtres vivants, les humains, tout ce qui nous entoure à travers ce prisme enchanteur. Qui nous fait voir le miraculeux en tout. Percevoir ainsi les événements comme « des accords vibratoires qui entrent en collision, non par erreur, mais du fait de la rencontre de deux énergies ou plus à l’intérieur d’un cadre plus large, que vous étiez incapable de discerner. » Ce qu’on appelle par ailleurs les synchronicités. Cette perception permet de retrouver un état naturel de gratitude et d’émerveillement, de voir des miracles en toute chose, de se sentir intimement relié aux autres.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce livre,
et ce qu’il m’a personnellement apporté :

Des rappels :
Beaucoup des principes exposés dans ce livre reprennent d’intimes convictions. J’ai aimé cependant la simplicité dans l’expression de ces « neuf lois », ces rappels sont toujours utiles : même quand on connaît déjà un message, la façon de l’exprimer de chaque auteur nous apporte un éclairage légèrement différent qui enrichit la connaissance que nous avions déjà.
J’ai aussi apprécié de trouver ces neuf lois, ces neuf principes fondamentaux pour développer le ressenti d’équilibre dans sa vie, réunis dans un petit livre : une base simple et condensée à vous transmettre.

Des pépites :
Le stress n’existe pas : « Il n’y a que des personnes qui nourrissent des pensées stressantes. »
Considérer les addictions comme « des faux-pas » les dédramatise, ouvre la voie à l’acceptation et offre le début d’une porte de sortie.
Le message de Rumi (poète mystique persan) qui encourage à entamer chaque journée en émettant des vibrations élevées (oh oui, en total accord) et la très belle citation qui va avec :

« A l’aube, la brise a des secrets à vous dire.
Ne vous rendormez pas. »

Et pour le plaisir, une autre très belle citation, de Louisa May Alcott :

« Dans la lumière du soleil, au loin
se trouvent mes inspirations les plus élevées.
Je ne parviens pas à les atteindre,
mais je peux lever les yeux et voir la beauté,
croire en ces pensées et essayer
de voir où elles me mènent … »

 

Ce livre pose réellement les fondements d’une vie en harmonie, avec l’état de joie intérieure qui l’accompagne.
Après, tout le « travail » consiste à s’aligner, se réaligner sur ces principes … et les appliquer, les vivre.
Ce site est pour moi une façon de vous aider, vous accompagner en ce sens.
Puisse-t-il en être ainsi.

Partage :

Share on facebook
Share on linkedin
Vous pourriez aussi aimer
Partage et Discussion
Young woman enjoying the nature

Rejoignez notre groupe Facebook
pour partager et se retrouver :
cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page