La croisée des chemins ou le moment crucial du choix

À certains moments, faire un choix « impliquant » s’impose à nous.

Deux voies.
Deux chemins.
Deux avenirs possibles.

La peur de se tromper. La peur du renoncement face à une voie possible. La peur du déchirement s’il s’agit de quitter une situation, même complexe, parce que si nous y sommes restés jusque-là, c’est parce qu’il y avait aussi des avantages.
La peur du regret aussi, dans un cas comme dans l’autre. Regret de ne pas avoir suivi l’autre route.

Essayez alors d’imaginer votre vie dans chacun des cas.

Si je décide de suivre ce chemin-là, que se passera-t-il pour moi ?
Comme vivrais-je ?
Comment me sentirais je ?
Que vais-je ressentir une fois cet acte posé ?
En ensuite ? La semaine suivante ? Le mois prochain ? Et après ?
Mes peurs sont-elles réelles ou imaginaires ?
Bien sûr, tout ceci sera subjectif. Mais instructif également : vous verrez mieux ce qui vous attire et vous freine, à un premier niveau, mélange de votre intuition, et du discours de votre mental, qui peut être affolé en cet instant de choix.
Ouvrez ensuite la porte plus largement à votre intuition. Allez retrouver votre espace de calme intérieur, là où une sagesse plus profonde peut s’exprimer.

Vous pouvez vous aider avec une méditation guidée pour descendre plus profondément « en vous », ou juste écouter une musique de relaxation.

Centrez votre attention sur votre respiration.
Sentez-là devenir calme et plus ample, plus lente.
Puis centrez votre attention sur votre cœur. Imaginez que vous l’enveloppez de douceur.
Et à partir de cet espace de centrage, re-parcourez ces deux voies.
Gardez les yeux fermés, toujours en état méditatif, et imaginez l’une puis l’autre option.
Et sentez, ressentez : votre cœur est-il plus ouvert dans l’un ou l’autre de ces choix ?
Votre enthousiasme grandit-il, ou s’étiole-t-il ?
Sentez-vous à un endroit le réveil d’une puissante inspiration ?
Une aspiration à aller vers l’une ou l’autre voie ?

 

Vous prendrez conscience plus profondément de vos véritables envies, celles du cœur, et de vos craintes.
Vous pourrez alors mieux considérer votre choix.
Oui, un choix comporte une part de renoncement.
Oui, un choix est engageant.

Il peut être cependant aidant de le dédramatiser, en gardant une vision élevée, spirituelle, de votre vie.

Rappelez-vous : selon une perspective spirituelle, il n’y a pas de mauvais choix, il n’y a pas d’erreur possible.
Tout est juste et parfait. Tout est expérience.
Il sera aussi possible de s’autoriser à revenir en arrière, de modifier sa décision, en ayant appris, en s’étant enrichi, en ayant développé sa sagesse entretemps.
Souvenez-vous aussi : il n’y a pas qu’un chemin, une voie. Votre vie ne se résume pas à « ce » choix, même s’il est crucial. Il y a toujours une infinité de possibles.

Après cette introspection, vous vous sentirez peut-être « appelé.e. » vers une direction. Il arrive un moment où le choix devient une évidence, vous pouvez alors avancer, sans plus vous poser de question : c’est le moment d’agir, dans le respect de vous-même.

Vous pouvez alors oser.

 

 

Partage :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Vous pourriez aussi aimer
Partage et Discussion
Young woman enjoying the nature

Rejoignez notre groupe Facebook
pour partager et se retrouver :
cliquer ici

Recevez en cadeau le guide de bienvenue :

2 STRATÉGIES et 7 HABITUDES pour prendre SOIN de SOI

Qui vous permet de :
Merci de me transmettre votre meilleure adresse mail :

1 réflexion sur “La croisée des chemins ou le moment crucial du choix”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Recevez en cadeau le guide de bienvenue :

2 STRATÉGIES et 7 HABITUDES pour prendre SOIN de SOI

Qui vous permet de :
Merci de me transmettre votre meilleure adresse mail :